Ouvrez les portes du ciel Agrandir l'image

Ouvrez les portes du ciel

121.115

Nouveau

Une invitation à célébrer Noël. La fête par excellence qui unit le ciel et la terre dans une même louange. Le rythme volontairement dynamique de ce chant lui assure une bonne place dans les veillées et les célébrations des assemblées qui souhaitent que Noël soit vraiment une fête et que cela qui se voit et s'entende..  

Plus de détails

0,00 €

    Ouvrez les portes du ciel

    Paroles : Pierre-Michel Gambarelli

    Musique : Jean-Pierre Kempf

    © Nouvelles Perspectives

     

    Ouvrez les portes du ciel,

    Venez l’Amour nous appelle

    Aujourd’hui c’est Noël…

    Aujourd’hui c’est Noël…

    Aujourd’hui c’est Noël…

    C’est Noël !

     

    1/ Partez vers l’inconnu le cœur et les mains nus

    Un enfant nous est né en terre de Judée.

     

    2/ Hissez la grande voile et suivez les étoiles

    Traversez l’Orient, Dieu vient chez les vivants.

     

    3/ Montez toujours plus haut, vers un monde nouveau

    Tout commence à l’étroit dans la paille et le froid.

     

    4/ Entrez dans le mystère qui entre ciel et terre

    Apporte au monde entier la justice et la paix.

     

     

    Catéchèse

    > Ouvrez les portes de vos maisons et les portes de vos frontières. Ouvrez les portes du savoir et celles du pluriel des cultures. Ouvrez les portes de votre coeur et passer celle de la miséricorde. Ouvrez les portes à l'impossible, oui, ouvrez les portes du ciel, l'Amour vous attend, l'amour vous appelle. C'est ça Noël.  

    *

    Usages

    • Messes de minuit.
    • Célébrations de Noël et de l’Épiphanie.
    • Temps de prière et veillée de Noël sur le thème de la venue des mages.

     

    Commentaires

    Nous ne savons pas grand chose des mages, et même historiquement rien du tout. Matthieu est le seul à parler de cette étrange visite dans son Évangile. Les paroles de ce chant nous donnent des pistes de réflexion afin de mieux comprendre la présence symbolique et spirituelle de ces personnages mystérieux.

    La nouvelle est planétaire, Dieu vient pour le monde entier.

    L’incarnation est une démarche d’humilité, mais sommes-nous suffisamment humbles pour la comprendre ?

    La naissance de Dieu réclame la remise en cause des principes établis. La justice et la paix sont désormais incontournables.

     

    Suggestions d’animation

    • Au cours de la messe de minuit, un groupe de jeunes soutient le rythme de ce chant à l’aide de      quelques djembés.
    • Une veillée précédant la messe de minuit représente, en trois ou quatre tableaux, les portes que les hommes doivent ouvrir entre la terre et le ciel afin d’accueillir le Fils de l’homme :

                - la porte de la lumière qui ouvre à l’espérance (Is 9, 1-6) ;

                - la porte du discernement qui ouvre à la liberté (Tt 2, 11-14) ;

                - la porte de l’amour qui ouvre à l’éternité (Tt 3, 4-7).

                                                           Le refrain de ce chant en est le leitmotiv.

     

    Contenu du dossier : 121.115.zip

    121.115-m – « Ouvrez les portes du ciel » - Partition et accords de guitare [gratuit]


     

    + Bonus (éléments ajoutés sans contrepartie financière)

     

    121.115-vv from pmg on Vimeo.

    121.115vo from pmg on Vimeo.

     

    + un texte original de Robert Riber

     

    Et ce serait Noël

     

    Et si j’osais franchir le seuil,

    Et si je poussais juste un peu la porte,

    Comme ça…

    Il y aurait peut-être quelque chose de l’autre côté ?

    Peut-être même plus… quelqu’un…

     

    Seigneur, si tu me donnais les clés,

    Les clés qui ouvrent aux mystères,

    Les clés qui m’invitent à l’ailleurs,

    L’ailleurs de mon égoïsme,

    L’ailleurs de mon enfermement,

    L’ailleurs de moi, tout simplement…

     

    Si cette nuit-là, tu m’apprenais à naître,

    À ouvrir portes et fenêtres

    Pour laisser deux univers se rencontrer :

    Le mien, replié sur moi,

    Le tien, tourné vers l’infini…

     

    Et si cette nuit-là, j’écoutais.

    Si j’entendais cette musique étrange,

    Ce bruissement d’ailes qui dit la présence de l’ange,

    La présence de Dieu.

    Un Dieu qui se fait naissance,

    Un Dieu qui se fait petit, vulnérable,

    Un Dieu qui sur la paille

    M’ouvre un ciel immense.

    Un ciel, oui un ciel,

    Qui au lieu de m’évader

    M’inviterait à habiter la terre,

    De toutes mes forces,

    Pour la bouger, la changer, la transformer…

     

    Si je franchissais le seuil,

    Entre rêves et réalités…

    Alors, seulement je pourrais regarder l’étoile qui passe.

    Et ce serait Noël !

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...