À suivre...

 


Chantons en Église

Une nécessité impérieuse : aller voir ailleurs… Puiser à d’autres sources, retrouver d’autres auteurs, d’autres compositeurs, et élargir son répertoire.

Ce site permet de télécharger (mp3) les chants originaux, les partitions et les textes pour quelques euros.

Il regroupe les éditeurs musicaux de Pierre-Michel Gambarelli depuis 1985 : Studio SM - Bayard Musiques - Les Ateliers du Fresnes.

"www.envoix.fr" fera le lien avec "Chantons en Église" lorsqu'un chant est disponible sur supports matérialisés ou dématérialisés de ces maisons d'éditions afin que vous puissiez, le cas échéant, vous le procurer. 


Raymondfau.com

Raymond, je me suis promené sur ton site et retrouvé ce regard qui est le tien au point qu'on peut presque deviner ton œil derrière chaque photo. Surtout ne change rien.
Et je rejoins Jean-Pierre Bonsirven quand il dit de toi : "On ne passe pas à côté d'un homme rare, on avance avec lui, même s'il est difficile à suivre celui qui vous persuadera que tout est possible. Il est né un soir d'orage, sous le signe de la cigogne (fidèle à sa cheminée mais toujours en partance) ascendant Kangourou (qui ne tient pas en place mais veille sur les siens).

Raymond Fau nous a fait l'honneur de chanter plusieurs de nos chants, notamment "Seigneur, Jésus d'un mot d'un signe" que vous retrouverez dans l'anthologie qui vient de paraitre.


Mannick.com

Depuis 20 ans, j'ai la chance de connaitre cette grande dame de la chanson française. Elle m'apporte son regard professionnel dès que je lui fais signe (un texte mal ficélé, une musique bancale, une enregistrement à réhausser). Elle est aussi cette amie pour les jours du quotidien avec qui il fait bon partager le temps.

Le dernier CD de Mannick

"Il y a bien longtemps, Marie, que je voulais te donner la parole, à ma façon, en dehors des sentiers battus, des clichés de mon enfance et des imageries traditionnelles..." Voilà comment, en quelques mots, Mannick introduit ce dialogue entre femmes.  Un dialogue en douze chansons à écouter, à fredonner, à méditer peut-être.

 


Jo Akepsimas

Tout en mesure, tout en bienveillance, tout en exigence, tout en justesse, tout en nuance… Jo a été pour moi le formateur dont j'avais besoin pour canaliser mes soubresauts créatifs. Rien ne sert de gesticuler dans tous les sens pour brasser de l'air… Il m'a montré et démontré comment les notes, les mots, les voix, les sons, les regards, les images, les intentions théologiques, liturgiques, exégétiques sont autant de partenaires à forger si l'on veut toucher au plus profond le cœur de celui qui nous fait l'honneur de choisir l'un de nos chants pour en faire sa prière. Quelle patience il lui fallut avec moi, pour dompter mon côté scout de pacotille. Aujourd'hui, à ma table de travail, il est toujours présent… comme un frère en création vers qui je me tourne bien souvent. Si Jo lisait les deux lignes de ce couplet qu'est-ce qu'il dirait ? "Tu vas trouver mieux, ça manque de sens, recommence… ! "

En 1987, Monsieur Maurice Robreau, patron des éditions SM, ne me laisse pas le choix. "C'est avec lui qui tu dois travailler". Jo a accepté et j'en suis encore profondément touché.

Deux articles de presse et un article de Jo lui-même permettront à ceux qui le souhaitent d'aller au-delà d'un simple nom sur une feuille de chants (ce qui, soit dit en passant, est extrêmement rare) au fond d'une Église.

120403 - Jo Akepsimas, un réformateur apaisé

130912 - Jo Akepsimas - DE SM à ADF

130915 - Rencontre avec Jo Akepsimas