Lecture des 4 pictogrammes de la page d’accueil

 


1/ L’homme libre

Ce symbole berbère représente la culture amazighe qui s’étendait d’une mer à l’autre en Afrique du Nord. L’amazigh désigne l’homme libre, valeur suprême pour ces peuples (Maures, Berbères, Numides…) qui ont connu depuis l’Antiquité et connaissent encore au XXIsiècle les invasions, les colonisations, les dictatures, les esclavages de toute sorte. À chacun la liberté de puiser sur la page ʺDécouvrir & Comprendreʺ de quoi lutter contre l’ignorance, les clichés et les peurs irraisonnées.

2/ L’ichtus

Le poisson était un signe de ralliement chrétien au temps des persécutions romaines. En grec, « Poisson » se dit « IChTUS » dont chacune des lettres évoque les mots suivants : Iésous (Jésus), Christos (Christ), Théos (Dieu), Uios (Fils), Soter (Sauveur). En dessinant un poisson sur le sol, un mur, une tombe, ils disaient le premier credo : « Je crois en Jésus le Christ qui est Fils de Dieu et notre Sauveur ! » À chacun de cueillir sur la page ʺConnaître et Partagerʺ ce dont il aura besoin pour contribuer concrètement à l’expression communautaire de la foi en Christ.

 

3/ La flamme

Lorsque Moïse s’approche de la flamme qui ne s’éteint jamais (Exode 3, 1-22) il est dans l’espace sacré où Dieu se tient. La flamme, symbole de la présence de Dieu, accompagne l’arche d’Alliance sous la tente de la rencontre. On retrouvera cette flamme dans le temple de Jérusalem et, bien plus tard (XVIsiècle), dans les églises catholiques toujours à côté du tabernacle (de l’hébreu : tente) qui a pour fonction d’abriter les hosties consacrées (réserve eucharistique). À chacun de raviver les braises sous la cendre de la page ʺPrier et Célébrerʺ afin d’allumer le feu au cœur du peuple de Dieu.

4/ Le point d’orgue

Musicalement, au point d’orgue le musicien arrête de jouer et laisse le son filer au gré de l’acoustique du lieu sans s’inquiéter de la mesure. Il s’agit donc d’un terme d'interprétation qui donne au musicien une savoureuse liberté. Cette expression est naturellement passée dans le langage courant d’abord pour indiquer une pause au terme d'une action menée sur un rythme soutenu, mais aussi pour nommer le moment le plus important, le plus intense, le plus attendu d’un événement… À chacun d’interpréter ce qu’il trouvera sur la page ʺChanter et Jouerʺ comme bon lui semble et à la grâce de Dieu.

 


     Lecture du bandeau d'images de la page d'accueil


Six images pour commencer à dire sa foi

 


     Les étapes d’une célébration eucharistique


Il est bien difficile pour un pratiquant « non-régulier » de maitriser le déroulement d’une messe, mais il est encore moins évident, même pour un pratiquant plus régulier, de nommer chacune des étapes. La liste suivante (à copier-coller) vous apportera l’aide suffisante (telle une check-list) afin de vérifier si toutes les étapes d’une célébration eucharistique ont été pensées et organisées.

 

Les étapes d’une célébration eucharistique

1/ Le temps du rassemblement
ENTRÉE (chant ou texte d’introduction) :
PREPARATION PENITENTIELLE (suivie du Kyrie) :
GLORIA - Gloire à Dieu (récité ou chanté) :
ORAISON (par le célébrant) :

2/ Le temps de la parole
1re LECTURE :
PSAUME (ou texte ou chant méditatif) :
2e LECTURE :
(il est parfois envisageable de ne conserver qu’une lecture sur les deux proposées)
ACCLAMATION (alléluia) :
ÉVANGILE :
HOMÉLIE (sermon du célébrant) :
CREDO (récité ou chanté) :
PRIÈRE UNIVERSELLE (entrecoupé d’un refrain) :

3/ Le temps de l'eucharistie
OFFERTOIRE (chant ou musique méditative) :
SANCTUS - Saint le Seigneur :
PRIÈRE EUCHARISTIQUE :
(le célébrant peut choisir parmi plusieurs textes)
ANAMNÈSE (il est grand le mystère de la foi... récité ou chanté) :
DOXOLOGIE (par lui, avec lui et en lui...) :
NOTRE PÈRE (récité ou chanté) :
GESTE DE PAIX :
AGNUS - Agneau de Dieu :
COMMUNION (chant ou musique) :

4/ Le temps de l'envoi
ACTION DE GRÂCE (texte ou chant) :
ENVOI (chant final) :